Le Bas-Saint-Laurent

Le Bas-Saint-Laurent

Le Bas St Laurent!

Siège de Innov & Export PME, pionnier JED au Québec où demeurent Carole Doussin et Clara Dubernard depuis plusieurs années. Le fleuve majestueux s’élargit à Rimouski, qui d’ailleurs voit les marées quatre fois par jour. Des bleus brumeux, aux blancs givrés en passant par les gris changeants le long de la 132, tous ici sont conscients que l’eau influence la vie de tous les vivants. Ce vaste territoire de plus de 22.000 km2 occupé par près de 200.000 personnes se définit par son caractère maritime et rural. Dès qu’il s’éloigne des berges du fleuve – qui elles aussi s’érodent à vue d’œil – le voyageur se laisse conduire par les routes sinueuses de campagne. Il se laisse séduire par les nombreux champs colorés selon la saison. Il se réjouit de la diversité de légumes, de fruits, de fleur ou de foin d’eau qu’il va trouver au prochain village, au prochain marché. Le conducteur contrôle probablement sa voiture, son vélo, son bus ou sa motoneige. Mais c’est la nature à l’état pur qui l’accueille à branches ouvertes. Les érables, les sapins. Plus d’érables et plus de sapins sont les maîtres incontestés! Les premières impressions du Bas-Saint-Laurent sont à jamais marquées par la générosité de la nature et des gens rencontrés. Parlons de la nature sauvage en premier lieu et travaillée dans le plus grand respect de la terre. La plupart des professionnels du tourisme et de l’agro-alimentaire sont-ils de nobles cultivateurs des valeurs essentielles à la vie comme à la santé? Ou bien sont-ils les héros des temps post-modernes indépendants et fiers, à l’écoute de leur première richesse : celle de leur terre et de la mer? Comment certains québécois peuvent oublier cela et créer autant de déchets?
Heureusement, des organisations s’activent et prennent le leadership sur le terrain. Des exemples sont à suivre dans tous les secteurs. Le Jumelage Économique Durable c’est une première. Il fallait avoir le tempérament des pionniers pour embarquer! Ont dit oui à Innov & Export « même si au début, je ne voyais pas trop où on allait arriver » Naider Fanfan de Probiosphere, produits de retraitement de l’eau par la bioaugmentation puis Cindy Rivard de MaltBroue, production d’orge malté caramel et Nathalie Decaigny du Domaine Acer avec ses magnifiques alcools d’érable rejoignent l’aventure. En plus de leurs valeurs, ce petit groupe d’entrepreneurs et de leaders partagent une solide responsabilité sociétale et environnementale et comme leurs voisins de l’Ontario une vraie volonté d’atteindre de nouveaux clients.

Fred. Entrepreneur responsable

Fred. Entrepreneur responsable

« J’ai choisi de supporter le projet JED car je pense que c’est ensemble que nous pouvons lutter contre le réchauffement climatique mais aussi, je crois dans l’effet papillon: si chacun fait sa part, au final, on peut avoir un impact majeur pour changer les comportements collectifs. »

Frederic Sune, https://wpexpert.ca/est membre de Impact Hub un des premiers « co-working space » à Ottawa, depuis son origine, comme Laurence. Fred incarne l’entrepreneur responsable. Comme les membres du Jumelage Économique Durable.

A Ottawa, les larges espaces ouverts du Hub, grâce à ses murs-vitrés, nous font plonger du 6ème dans la rue Slater, à quelques minutes à pied de la Colline du Parlement. La plupart du mobilier vit sa deuxième ou troisième vie. En face de l’accueil, les 17 buts de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030, déclinés mensuellement, guident chacun dans l’amélioration de ses activités.

Tout près, trône une longue table de cuisine faite par un menuisier local à partir de traverses de voie ferrée. Au comptoir cuisine, café, thé et vraie vaisselle réconfortent les membres et leurs visiteurs toute l’année. L’équipe chaleureuse de Impact Hub est très fière d’avoir mis en place une signalisation efficace des trois grandes poubelles : compost, papier/carton, plastique, verre/métal et ultimement décharge, ce que l’on doit tous, réduire absolument. Le compostage dans de nombreux édifices anciens du quartier des affaires est un défi relevé grâce à la volonté de l’équipe qui fait appel à un prestataire spécial pour collecter un des fertilisants les plus naturels.

Près de leurs ordinateurs, se révèle la diversité des membres : des couleurs de peau aux couleurs de cheveux, tous les genres apprécient le partage d’expériences amusantes, éducatives et productives. Tout au long de la semaine, certains membres donnent une heure, oui, gratuitement, pour aider ceux qui ont besoin d’un coup de pouce particulier.

Chaque jeudi, un membre transfert son expertise aux autres lors d’un lunch pris en commun sur la belle table de cuisine. Le vendredi soir, le vin et fromage clôture la semaine en musique et dans les rires des discussions animées. A impact Hub, si la rentabilité va de pair avec la durabilité c’est bien parce que l’ambiance nourrit les discussions et les connexions grâce aux nombreux ateliers et rencontres. Car La mission sociale du Hub c’est d’amplifier toutes les bonnes pratiques pour avoir un meilleur impact : sur la ville, ses habitants et son environnement. Justement, comment cela se mesure l’impact? Peut-on tout mesurer? Les sourires certainement! Ainsi que les projets collaboratifs comme le guide « fou d’océan » mené par Laurence. C’est d’ailleurs grâce à cette carte d’activités interactives que Laurence rencontre Carole de Innov & Export à Rimouski deux ans avant JED. La vision de ce programme innovant francophone, née dans deux têtes et deux cœurs a permis d’embarquer collègues et partenaires.