L’Est-Ontario, berceau de LA publishers, pionnier JED en Ontario Comme le territoire compte plus de 30.000 km2 et quelques 1.600.000 habitants, Laurence Pechadre décide de s’installer dans l’est de l’est-Ontario réputé pour son sens de l’entreprenariat et le dynamisme des Franco-Ontariens : dans les régions de Prescott-Russell et de Stormont, Dundas et Glengarry. Au nord, la tumultueuse rivière des Outaouais. Au sud, le majestueux St-Laurent, à l’est la frontière québécoise, au nord-ouest Ottawa. Soyons plus précis sur la géographie. La forêt Larose protégée, mais surtout, à perte de vue, des champs de grandes cultures : grains et céréales principalement destinés à l’export. Heureusement, de nouvelles générations d’agriculteurs donnent à leur ferme une orientation biologique et s’engagent vers des pratiques plus respectueuses de la nature de la terre, des rivières, des bois environnants comme des animaux qu’ils y élèvent en plein air. L’agritourisme est naissant. Les certifications commencent à s’afficher en Anglais et en Français. Dans l’Est Ontario, francophones de tous les horizons : du Canada, des voisins immédiats, de France, d’Europe et du bassin méditerranéen sont les bienvenus comme le sont tous les anglophones du monde entier. L’Est-Ontario incarne le bilinguisme : au travail, à l’école, à la maison et dans les institutions. Le socle de la diversité économique ce sont les petites et moyennes entreprises familiales. En Ontario, la mentalité d’affaires dominante, à ce jour, tient principalement en deux mots : croissance et profitabilité. Croissance : le plus vite possible et à grande échelle. Profitabilité : le maximum de dollars engrangés. Les premiers membres du Jumelage Économique Durable, comme leurs voisins du Québec, ont rejoint l’aventure pour leurs valeurs fortes mais aussi pour identifier des fournisseurs de proximité et améliorer la satisfaction et le bien être des employés.  Christine Bonneau à L’Orignal Packing et Jean Corriveau à Ottawa. Les associations professionnelles comme le Centre de Services à l’Emploi de Prescott-Russell et Tourisme Prescott-Russell prennent le leadership de la Responsabilité Sociétale et Environnementale. Ces adhérents du JED intègrent petit à petit les fondations de l’économie circulaire et du tourisme éco-responsable. L’université St Paul à Ottawa a créé une chaire sur les transformations sociales et l’atelier d’innovation sociale Mauril-Bélanger pour les mettre en pratique. Philippe Dufort, un des professeurs fondateurs de l’atelier accompagne la recherche-action du Jumelage Économique Durable. Il y a un portrait dédié à la recherche-action d’ailleurs, consultez-le. C’est ensemble que les membres JED ont grandi en 2019. Ils se sont soutenus. Ils n’ont pas lâché, malgré le feu roulant de leurs activités. Ils ont découvert chez leurs voisins de lac ou de frontière les bénéfices de nouvelles collaborations.

Share This