Le parcours JED au Québec. Il réunit virtuellement les membres JED et leurs invités dans le Bas-Saint-Laurent. La ferme Sageterre, une des six fiducies sociales agricoles au Québec qui poursuit sa mission éducative et de production depuis près de 20 ans. Le St Hubert dont la bannière est en transition écologique depuis plus de dix ans sur tous les fronts: énergie, compostage, emballages verts, voitures électriques et approvisionnement local. Les Saveurs du Bas-Saint-Laurent prend de nombreuses initiatives vers l’écoresponsabilité. L’office du Tourisme et des Congrès de Rivière-du-Loup et la Région du Bas-St-Laurent. En dévoilant ce qui les a incités à prendre leur virage vert, ils donnent la direction à suivre. « Réaliser un guide sur la préservation de l’eau m’a fait prendre conscience de l’urgence. On y pensait, avec JED on commence. La volonté de l’organisation. Les demandes croissantes des congressistes. La clientèle est conscientisée. La volonté de l’organisation de montrer l’exemple et voir l’érosion des berges, la peur de m’embourgeoiser et la volonté avec ma conjointe, d’avoir une ferme en fiducie sociale agricole. La bannière est très engagée et moi aussi dans mes deux entreprises. La volonté d’innover et de devenir écoresponsable. » Chacun à sa manière est fier de partager leurs petits gestes ou les grands depuis qu’ils ont commencé. Presque 80% sans plastique au travail et à la maison. Moins de papier et inclure une politique verte dans notre plan stratégique 2020. Un compteur à gaz à effet de serres et un partenariat pour planter des arbres en compensation. Lors de chaque tour de ville, les participants plantent un arbre. Suppression des bouteilles d’eau en plastique dans les lieux touristiques. Numériser, apporter des concepts nouveaux en écoresponsabilité et des emballages plus durables en 2020. Notre mission éducative et de production avec le kiosque à la ferme depuis 19 ans et des initiatives éducatives en partenariat avec les écoles, un séminaire annuel sur les bonnes pratiques de l’agriculture écologique. 85% d’approvisionnement est local, les voitures et les bornes électriques, 80% des enseignes compostent, les emballages à emporter sont recyclables ou compostables, de nombreux restaurants passent à la géothermie…

En conclusion, les membres JED et leurs invités, ravis de cette première discussion locale et interprovinciale sont bien décidés à amplifier les partenariats locaux, rapprocher les promoteurs des acteurs pour le meilleur avenir du tourisme écologique, ajouter le développement durable à leur plan stratégique. Rendre plus visible les bonnes pratiques écologiques existantes arrive en tête de liste des actions communication et marketing sur tous les média-sociaux adaptés. Chaque organisation, grâce à l’expérience partagée par ses pairs voit des manières immédiates de mieux servir ses clients. Localement. Tout de suite. C’est une autre force du Jumelage Économique Durable!

Share This